Payez Français la Sécu s'engage a gaspiller....

Publié le par Christian Bochet

ACTUALITE
Le projet de budget 2008 de la Sécurité sociale
mercredi 24 octobre 2007 à 08:14

Le projet de budget 2008 de la Sécurité sociale est débattu depuis hier à l’Assemblée nationale. Près de 600 amendements ont été déjà déposés sur le texte dont l'examen est est prévu jusqu'à vendredi, avant un vote solennel le 30 octobre. Le déficit du régime général devrait être de 12 milliards d’euros cette année. L'assurance maladie, principale responsable du déficit, est la première concernée par les économies, avec des dépenses qui ne devront pas progresser de plus de 2,8%. Les franchises médicales devraient permettre une économie de 850 millions d’euros. Elles seront consacrées au financement du plan Alzheimer et à la lutte contre le cancer, avait promis Nicolas Sarkozy.

Les médecins libéraux vont devoir limiter leurs prescriptions d'arrêt de travail et de médicaments. Les hôpitaux ne recevront plus une enveloppe globale mais seront intégralement financés en fonction de leur activité.

M--doc.jpg

Dans une interview hier dans La Tribune, la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, promet qu'il y aura « de la marge pour des amendements » sur la liberté d'installation des médecins. « Le gouvernement n'est pas fermé et il y a de la marge pour les amendements qui concourent à l'objectif » de réduction des déserts médicaux, assure la ministre. Mme Bachelot confie par ailleurs que le futur dossier médical personnel, censé entrer en vigueur en 2008 mais qui a accumulé beaucoup de retard depuis l'annonce de sa création en 2004, « pourrait ne concerner dans un premier temps qu'une partie du territoire, ou ne concerner par exemple que les patients en affection longue durée ».".

Les principaux points du projet de loi de financement de la Sécurité sociale :

DEFICIT
Revenir dès 2008 à un déficit inférieur à 9 milliards d'euros.

ASSURANCE MALADIE
Les dépenses d'assurance maladie ne devront pas augmenter de plus de 2,8%, grâce notamment à des mesures d'économies de près de 2 mds d'euros. Nouveaux modes de rémunération et contrats plus individualisés pour les médecins libéraux. Instauration de mécanismes de régulation permettant de suspendre les revalorisations tarifaires en cas d'alerte de dépassement de l'objectif de dépenses Installation médecins libéraux, syndicats de médecins et assurance maladie négocieront pour adapter les règles de conventionnement « aux besoins de santé sur le territoire »

FRANCHISES
50 centimes d'euros par boîte de médicament et par acte paramédical, 2 euros par transport sanitaire. Plafond global de 50 euros par an .

EMPLOI DES SENIORS
Taux de la contribution sur les avantages de préretraite d'entreprise porté de 24,15% à 50%.

  Le Blog de Jean-Jacques BOURDIN

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article