Retraite : bombe à retardement.

Publié le par Anakyne

     

La retraite est certainement avec le pouvoir d'achat l'une des préoccupations principales des Français. Des réformes semblaient indispensables mais nous voyons au quodidien que certains régimes dits spéciaux continueront à être appliqués. (voir articles dans ce blog)

Ce n'était pas nécessaire de faire tout ce cirque médiatique pour accorder à des catégories de salariés une continuité bien contesté à ce jour.

Tout en pensant à ce problème je pense que nous n'avons pas intégré dans notre réflexion le devenir de toute cette population pour laquelle des décennies d'hommes politiques ont acheté la paix sociale par des moyens souvent contesté comme le RMI, le SMIG etc...

Nous sommes nous déjà interrogés sur ce que sera la retraite d'un Français n'ayant que le RMI quand l'heure de la retraite aura sonnée. Comment allons nous acheter leur silence, comment vont-ils vivre ?

La France se paupérise rapidement, avec plus de deux millions de travailleurs pauvres, plus de 800.000 en commission de surrendettement de la Banque de France et ses 3 millions de chômeurs. Sur un total de 25.000.000 de travailleurs actifs nous atteignons les 23% d'exclus se paupérisant et non consommateur par définition. Dans cet état des lieux il y a incontestablement des personnes oubliées.

L'obligation d'un état n'est-il pas de veiller à ce que chacun de ses concitoyens aient un emploi lui permettant de vivre avec décence, de pouvoir accéder aux soins, à l'éducation , à la liberté ?


Il faut relire la Déclaration des Droits de l'Homme car nous nous en écartons à vitesse fulgurante.


Enfin c'est juste mon avis.

Commenter cet article