Le temps qui passe.

Publié le par Anakyne

Le temps qui passe.
 temps16.gif

De ce temps jadis reçu, voici bien longtemps,

Qu’ai-je fais de ce don que je n’ai pas requis,

L’ai-je donc utilisé avec parcimonie,

                              Ou n’ai-je simplement pas compté tout ce temps.

 

Du temps donné moins encore il m’en reste à faire,

Lorsque je me retourne, c’était alors hier,

Trop vite le temps s’est déroulé sans jamais taire,

L’implacable ignominie du temps si fier.

 

Quant à savoir si je l’ai bien utilisé,

Je dois me retourner encore vers le présent,

Interrogez tous les proches que j’ai tant aimés,

Toutes les personnes avec qui je fus souffrant.

 
Rechercher un être que  j’aurais pu blesser,

Surement sans la volonté de faire du mal,

Car j’ai voulu humainement des liens tisser,

Fraternels, tolérants, d’aucun actes fatals.

 

Ce temps file si vite qu’hier est déjà demain,

Nous venons au monde, l’homme adulte paraitra,

Il ne voit rien couler du sablier d’airain,

Face à son passé il ne sera pas serein.

 

Car il aura l’impression d’avoir oublié

Que sa vie passée est présente aujourd’hui,

C’était comme hier, comme si sa vie revenait

Dans un flash que ses yeux fatigués voient en lui.

 

Ses yeux n’ont pas changés seulement les autres,

Leur regard n’est plus le même pourtant pour le sien,

C’est la même lueur juvénile et de lustres,

Et sur tes souvenirs ne regretteras rien.

 

Si vite, ce temps passe qu’il laissera bientôt l’éternité au temps.


 
Christian BOCHET

Commenter cet article