Réforme de l'impôt sur le revenu.

Publié le par Anakyne




undefined
REFORME DE L'IMPOT SUR LE REVENU ET AUTRES TAXES.





           J'ai à plusieurs reprises évoqué le problème des inégalités fiscales.  Les plus riches ont tout un arsenal de moyens pour défiscaliser, délocaliser et échapper ainsi partiellement ou totalement à la fiscalité.

           Oute l'idée que je verrais bien d'un bon oeil le rétablissement de la taxe à 33.33% qui touchait naguère les produits de luxe dans  desquels l'automobile faisait malheureusement partie, il me semblerait assez judicieux et très pragmatique de fiscaliser l'ensemble des Français sur tous les revenus et sur la base d'un pourcentage à définir.

            Depuis des décennies nos gouvernants oublient trop facilement la devise de la République  :


                               LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE

            Il n'est pas normal que les Français soient découpés par tranche et que les plus favorisés tout autant que les moins favorisés ne soient pas contributaires du fonctionnement du budget national.

            Nous utilisons tous le train, l'avion; les services de santé, les autoroutes, le téléphone, les bus etc...pourquoi certains ne devraient pas participer à leur financement ?.


PRINCIPE DE BASE.

            Le principe de base pourait être d'une grande simplicité et d'une grande égalité, principes qui échappent à nos politiques.

            En faisant un audit des finances publics il devrait en ressortir une évidence budgétaire : recettes-dépenses.  Cet audit devrait prendre toutes les charges de l'état : sécu, retraite etc...
           A partir de ce ratio fixer un taux de prélèvement fixe sur tous les mouvements financiers du RMI aux familles les plus riches. D'une grande simplicité d'emploi et de mise en place ce principe supprimerait toutes les inégalités actuelles et serait très certainement plus générateur de recettes pour l'état.

            Plus d'imposition sur le revenu, plus de TVA.
            Accompagner cette réforme de la suppression de toutes les charges sociales, les salaires étant versés bruts et non plus nets. Un gain de plus de 25% de pouvoir d'achat. Charge aux salariés de se prémunir contre la maladie et la retraite, les assureurs savent bien faire et même en tirer bénéfices.
            Cela serait la fin de toutes ces usines à gaz générées par nos grands penseurs. On y gagnerait en simplicité et tous les Français sans aucune exceptions serait égaux face à ce prélèvement.


             Je ne suis pas, loin s'en faut, économiste mais je suis persuadé que cette mesure serait un véritable moyen de relancer la machine économique et redonner la force nécessaire à notre pays de repartir avec tous les atouts de son côté.

             Je n'ai pas à ma connaissance le montant annuel des mouvements financiers mais je reste persuadé qu'un faible prélèvement de 3 à 5% resterait un seuil très supportable et rentable pour les finances publiques.

             J'aimerais assez partager votre point de vue sur cette idée. Merci à l'avance de participer par vos commentaires nombreux.



Enfin c'est juste mon avis.

undefined







Publié dans Revue de presse

Commenter cet article