Liberté, liberté chérie...

Publié le par Anakyne



"Extension de la surveillance de la société" en France

Sans surprise, si les pays comme la Chine, la Malaisie ou encore la Russie restent les bêtes noires des organisations de vigilance, une grande majorité des pays occidentaux et démocratiques ont vu leur conditions se dégrader considérablement en matière de respect de la vie privée.

Ainsi, le Royaume-Uni et les États-Unis ont rejoint les pays précités où la surveillance de la population est considérée comme endémique. La France n'est pas en reste puisqu'elle est passée d'une situation de 'Quelques garanties mais avec affaiblissement des protections' en 2006 à 'Extension de surveillance de la société' en 2007.

Le dernier rang avant de tomber dans la 'Surveillance endémique de la société' que vient notamment de rejoindre l'Amérique de George Bush.


Vie privée : les citoyens toujours plus surveillés en 2007
Selon Privacy International, la situation se détériore aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en France.

Christophe Lagane 04-01-2008

Advertisement

La liberté des citoyens s'est réduite un peu plus en 2007. C'est globalement la conclusion que l'on peut tirer de l'étude The Privacy & Human Rights Report 2007 réalisée par les organisations Privacy International à Londres et Electronic Privacy Information Center à Washington qui observent les niveaux de surveillance des citoyens de part le monde. Autrement dit, le niveau d'activité de Big Brother.

En 2007, 70 pays (37 en 2006) ont été décortiqués par plus de 200 experts. Pour la première fois, Privacy International a établi un classement des zones géographiques étudiées selon le niveau de surveillance de leur population.

"L'extension des mesures de surveillance de la vie de nombre de personnes a aujourd'hui atteint un niveau sans précédent", notent les auteurs du rapport. Une dégradation du respect de la vie privée qui s'explique en partie par les lois induites ces dernières à travers la lutte contre le terrorisme international et l'immigration illégale combinées aux moyens électronique de traçage des citoyens et de croisement des informations.

"Les avancées technologiques [...] l'interopérabilité entre les systèmes d'informations et la globalisation des informations ont provoqué une pression extraordinaire sur les garanties de respect de la vie privée", peut-on lire dans le rapport.


Mes commentaires :

          
  La sécurité, le piratage sont de bons prétextes pour espionner le citoyen. Sarkozy adhère totalement à cette idéologie et c'est ce qui le rend trèsdangereux.
            A maintes reprises j'ai évoqué ce problème mais mon sentiment est que nous perdons lentement mais sûrement notre liberté. Tous ces voyants qui se mettent à l'orange nous l'indiquent. J'ai un peu peur que nous nous dirigions vers un état de dictature qui n'aura rien à envier au communisme des années 50/70. Certes sous une autre forme, car nous vivons une époque moderne, mais les conséquences seront alors redoutables.

Cet article est extrait de  http://www.vnunet.fr/



Enfin c'est juste mon avis.undefined


 

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article