OGM danger réel.

Publié le par Anakyne

 undefined
 

La suspension de la culture du maïs OGM , pour ne parler que de cet organisme génétiquement modifié, est-elle une bonne ou mauvaise chose ? C’est une question qui n’est pas réellement résolue. Comme on doit nous cacher la réalité sur les tests qui ont été réalisés, je suis persuadé qu’il y a des milliers d’hectares en culture au lieu des quelques centaines prévues. Pour être précis plus de 30.000 hectares en 2007.

 

Il n’y a qu’à entendre les réactions des cultivateurs à propos de la suspension de la culture…

 

Personnellement je pense que le Procureur de la République qui a condamné José à la prison souhaite le voir arriver à la maison d’arrêt en bon état de santé. Là je plaisante bien entendu.

 

Le vrai problème de fond est ailleurs. Très sincèrement est-ce-que le maïs est une culture européenne ? Traditionnellement les cultures de l’Europe de l’ouest on toujours étaient le blé, l’orge, le seigle, l’avoine, la pomme de terre, la betterave etc..

 

Cette culture a été importée et imposée par les américains  au même titre que le soja et les cultivateurs ont eu des incitations importantes des différents gouvernements pour ces cultures. Le maïs est très gourmand en eau et en soleil et ce n’est pas dans nos régions qu’il trouve les meilleures conditions de culture et de développement.

Par l’absurde pourquoi ne pas cultiver du coton en Finlande, c’est tout aussi con que le maïs en France.

Pourquoi ne pas faire ces tests en milieu fermé et sécurisé ? Trop coûteux certainement mais quand tous sera foutu que feront nous alors ?

 

D’ailleurs tous les ans les cultivateurs se plaignent que la récolte  est mauvaise.

Par lucre, pour le fric l’homme fait toujours et beaucoup d’erreurs et le risque certain est la contamination aérienne et aquatique des pollens qui vont aller polluer les autres végétaux et les espèces vivantes se nourrissant autour de ces cultures et là les dégâts ne sont pas encore quantifiables mais ils sont bien réels et certainement irrémédiables.

L'autre vrai problème est que ces graines sont hybrides et qu’il faut les acheter chaque année pour les ressemer ces graminées trafiquées ne se ressèment pas voila la véritable question et raison de tout cette acharnement des fournisseurs américains, c’est une véritable rente de situation pour eux. Mais l’appauvrissement des paysans africains, égyptiens, indiens etc.qui n’ont plus les moyens de racheter les semis et qui vendent leur exploitation pour régler leurs fournisseurs est lui bien réel.

Sous couvert de prétextes écologiques (moins de pesticides, fongicides etc) et vertueux (nourrir l'humanité et de permettre de donner à manger aux peuples de la terre les plus pauvres), pouvez-vous me dire depuis quand l’homme se soucie-t-il par altruisme de ses contemporains ?

Voyez ci-dessous l’article et vous serez totalement rassurés sur les bonnes intentions de nos apprentis sorciers :

 
ATTENTION :  USA : La toxine fabriquée par les maïs OGM se retrouve dans les cours d’eaux

Selon une étude américaine publiée le 9 octobre 2007 dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNSA), les déchets de maïs transgéniques libèrent leur toxine dans les cours d’eau bordant les champs et affectent les insectes du milieu. Le maïs Bt génétiquement modifié a en effet la capacité de fabriquer une toxine pour se protéger de la pyrale son ravageur naturel. Selon l’étude basée sur 12 sites de l'Etat de l'Indiana, les déchets de cultures abandonnés libèrent cette toxine qui contamine alors le milieu naturel. La Grande Phrygane une espèce aquatique voisine de la pyrale mais non ravageuse se trouve exposée à cette toxine qui affecte sa croissante et peut s’avérer létale à forte dose.
Sachant qu’en 1996, l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) avait estimé, en étudiant l’impact sur des daphnies, qu’il n’y avait aucun risque toxicologique lié à la culture du maïs Bt, les résultats de cette étude remettent en question l’évaluation des risques de l’utilisation des OGM. Nous devons nous rendre compte qu'il pourrait y avoir des impacts inattendus de l'utilisation des récoltes transgéniques, a déclaré Todd Royer un des auteurs de l’étude au magazine Environmental science & Technology. Comme nous développons de nouvelles récoltes transgéniques, je voudrais que les procédures de tests utilisent des organismes plus appropriés, en particulier pour l'environnement aquatique, a-t-il ajouté.


A NE PAS IGNORER : les éleveurs continuent et continueront d'importer des maïs transgéniques des USA pour nourrir leur animaux pensez-vous que nous risquons d'échapper à la contamination ? Très sérieusement où allons-nous ? Après la vache folle quoi d’autre ?

 
Enfin c’est juste mon avis mais il est bien triste.

Enfin c’est juste mon avis.undefined
Le soja GM Voir le reportage il est très instructif.

Publié dans Ecologie

Commenter cet article