Plan "gagnant-gagnant" de Nicolas.

Publié le par Anakyne



                      

PLAN « GAGNANT-GAGNANT »           

  Je trouve que notre Président est de plus en plus amusant. Concernant le plan des banlieues il a insisté undefinedsur le fait que cela serait un plan « gagnant-gagnant » et que  les jeunes devront se lever tôt le matin  pour aller travailler.

 
              Il n’a pas osé aller jusqu’à préciser sa pensée mais il est évident qu’il sous- entend par là une certaine catégorie de Français. Car ne lui en déplaise ces jeunes que nous n’avons jamais voulu considérer sérieusement sont français et non pas d‘origine magrébine ce qui ne veut rien dire car à ce moment là nous avons un Président d’origine polonaise. Je déteste d’ailleurs cette formule qui est en soi une discrimination ethnique et raciste que je condamne.


          Ce plan « gagnant-gagnant » est une formule très démagogique et médiatique comme seul notre Président sait le faire.  Mais Nicolas qui est bien copain avec le MEDEF s’est-il seulement rapproché des patrons pour connaître leur état d'esprit d'employeur ? Car j’ai le sentiment qu’il manque quelques petites variables d’importance dans son ultimatum. Je n’ai entendu aucun journaliste en parler.

 

 

              Les principaux points ne faisant pas partie de l’équation de Nicolas Sarkozy :

 
  • Sont que le travail se fait rare en France,
  • Que toutes les entreprises délocalisent,
  • Que le racisme et la ségrégation existent à l’embauche : âge = trop jeune et sans expérience ou trop vieux à partir de 40 ans, origine ethnique, trop qualifié, pas assez qualifié, origine géographique etc. (pour l'anecdote de nombreux employeurs m'ont reçu pour me voir et me demander pourquoi je cherchais du travail à mon âge).
  • Les postes proposés ne sont souvent pas en adéquation avec la qualification,
  • Le niveau des salaires ne suffisent plus à vivre convenablement,
 

             Parce que le plus gros problème est que pour pouvoir accéder à l’emploi il faut encore qu’il y ait du travail et là silence radio.

 
 
 
Enfin c’est juste mon avis.

undefined




Publié dans Revue de presse

Commenter cet article