Question.

Publié le par Anakyne



Dans un état qui se veut laïque est-il bien raisonnable et prudent de parler de la confession d'un individu ?

Ainsi dans le procès Fofana Alimi je suis réellement énervé d'entendre les médias nos amis les journalistes parler de la victime en ces termes :

Monsieur Alimi de CONFESSION JUIVE


Cette précision est-elle réellement nécessaire et n'est ce pas le meilleur moyen d'exacerber

toutes les sensibilités opposées à la dite confession.

Messieurs du calme ou devrais-je dire

Messieurs les journalistes de confession ___________plus d'objectivité et soyez respectueux des religions, des hommes et de la laïcité de notre Pays qu'est la France.

Je pense que cette précision est inutile et dangereuse car plus vous mettez l'accent
sur ce genre de précision plus vous aiguiser les extrémismes confessionnels et culturels.

Enfin c'est juste mon avis.

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

dominique 21/05/2009 02:49

effectivement, c'est surtout utile pour les circonstances aggravantes...pour le proces...

Anakyne 21/05/2009 22:42


Nos sociétés n'ont pas le droit de stigmatiser les individus de la sorte, cela énerve les esprits faibles et les mobilise.
Maintenant l'affaire en soi est sordide et si les faits sont avérés et si cela ne tenait qu'à moi, j'enverrais tous ces types faire une vingtaine d'années dans la Légion étrangère.
Bonne soirée et toute mes excuses pour le retard apporté à ma réponse.
Christian.